top of page

Tout ce qu’il y a à savoir sur l’entreprenariat au féminin



Les femmes sont nombreuses aujourd’hui à se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat. En effet, elles sont 200 000 chaque année à créer leurs entreprises. Elles constituent une vraie force économique sur qui on peut compter. Les chiffres ne font que d’augmenter au fils des années, mais certaines entreprises ont du mal à se lancer. Cela peut être dû aux préjugés que les entrepreneuses entendent, ou aux difficultés d’organisation, car la gestion des tâches peut s’avérer difficile. Il peut être aussi difficile d’accumuler plusieurs rôles à la fois, comme celui de mère, dirigeante d’entreprise, et femme…

Et pourtant, les femmes entrepreneurs sont la catégorie d'entrepreneurs qui connaît la croissance la plus rapide au monde.

Nous vous donnons tout ce qu’il faut savoir et faire pour réussir comme un homme.

Devenir entrepreneuse : un vrai challenge


Se battre contre les préjugés

Nous avons tous déjà entendu des remarques sur la place de la femme dans une entreprise. Si le XXIème siècle nous a bien apprit quelque chose, c’est que les femmes ont leurs places à la tête d’une entreprise. En 2020, sur dix personnes qui créaient une entreprise individuelle en France, quatre étaient des femmes. (Étude « Un nouveau record de créations d’entreprises en 2020 malgré la crise sanitaire », Insee, février 2021) Ce chiffre est plutôt encourageant, mais d’autres montrent que les femmes ont de vrais obstacles à surmonter, tout cela basée, sur les préjugés. En 2019, le Conseil national du numérique (CNNum) a déclaré que les femmes étaient sous-représentées dans les startups. Selon une étude réalisée en 2018 par SISTA, un collectif de femmes entrepreneures et investisseuses, en partenariat avec le Boston Consulting Group, les femmes fondatrices sont 30 % moins susceptibles de lever des capitaux que les hommes fondateurs, et les femmes ne représentent que 9 % des fondateurs de startups. Fait intéressant, l'étude a également révélé que les start-ups créées par des femmes rapportent 2,5 fois plus aux investisseurs que les startups fondées par des hommes. Les femmes décident de créer une entreprise aujourd’hui pour diverses raisons. Actuellement 82 % des femmes dans la population active ont déjà envisagé créée leur propre entreprise, contre 86% pour les hommes. Certaines femmes veulent créer une entreprise pour donner plus de sens à leur vie. 60 % considèrent que l’on peut utiliser l’entrepreneuriat pour changer la société. Cela s’explique lorsque l’on regarde les chiffres actuels.

Certaines aussi se sentent ralentis par l’impression de manquer de crédibilité quand elles décident d’essayer l’entreprenariat. Elles peuvent craindre de ne pas être pris au sérieux par la société et les hommes. La plupart du temps, les femmes qui gèrent leurs entreprises, ont le droit à des réflexions sur leurs vies personnelles, comme qu’elles négligent leurs familles ou leurs amis. Il existe donc bien des stéréotypes qui sont une source de différence de traitement entre entrepreneuse et entrepreneur. Ces clichés deviennent une barrière psychologique, alors que nous avons aujourd’hui accès aux mêmes ressources que les hommes pour réussir dans l’entreprenariat. Certaines théories démontrent que les femmes n’ont pas assez confiance en elle, car elles souffrent du « syndrome de l’imposteur ». Le syndrome de l’imposteur se traduit par le sentiment de ne pas mériter sa place, et de douter de sa personne et de ses compétences. L’entreprenariat est une activité qui est accessible pour tous, et la seule chose qui freine les femmes sont les préjugés. De plus, dans les pays économiquement plus développés, les femmes entrepreneures sont plus représentés dans les secteurs d’activité correspondant aux stéréotypes féminins. En effet, plus de femmes sont présentes dans le secteur de l’habillement que dans celui du bâtiment par exemple.

Par ailleurs, dans le monde une entreprise sur trois est détenue par une femme. Dans certains pays comme le Vietnam, les Philippines, la Thaïlande, la Malaisie, le Pérou, et l’Indonésie, les femmes sont plus présentes que les hommes dans l’entreprenariat, selon le rapport 2015-2016 du Global Entrepreneurship Monitor. Une bonne nouvelle est que les efforts et les programmes, mis en place dans le monde pour pousser les femmes dans l’entreprenariat, sont efficaces depuis plusieurs années.

Les études menaient sur l’entreprenariat ont tendance à analyser et critiquer les femmes, surtout leurs comportements. Ils se concentrent sur les « défauts », tels que le manque de confiance des entrepreneuses au lieu d’analyser l’environnement qui causent ces défauts.

Il faut donc oser se lancer dans l’entreprenariat, car aucune raison n’est valable !


Mettre en valeur l’entreprenariat féminin

Pour que les femmes se projettent dans le partenariat, il faut mettre en lumière les femmes entrepreneurs qui réussissent. Montrer des exemples de réussite de femmes peut promouvoir l'entrepreneuriat ou des programmes de reprise d'entreprise. Apprécier leur présence peut encourager les femmes à créer une entreprise et leur montrer que c'est possible et disponible. Comme dit précédemment, les femmes sont souvent exclues des domaines où les stéréotypes masculins l’emportent. Par exemple, les domaines du bâtiment, des biens et des équipements sont majoritairement masculins. En 2019, les femmes ne représentaient que 7,7 % des chefs d'entreprise du secteur du bâtiment. Des observations similaires ont été faite dans les secteurs du pétrole, de la maintenance, des équipements sportifs et de la technologie. Il est donc important de représenter les femmes dans ces secteurs, pour donner la chance à celles qui le veulent de les rejoindre. Mettre en avant l’entreprenariat féminin, c’est aussi permettre d’avoir l’égalité hommes-femmes. Si on vous dit entreprenariat, dans l’esprit collectif, l’entrepreneur est un homme. Il ne faut pas oublier que c’est depuis seulement 30 ans que les proportions de femmes cheffes d’entreprises augmentent. En 1987, les femmes étaient 29% aux commandes d’une entreprise. Il est ainsi important de changer cela en mettant en avant des femmes à la tête d’entreprise. De plus, encourager les femmes à créer des entreprises aident à la création d’emploi dans le monde, et à réduire les inégalités au travail.

La promotion entrepreneuriale est une étape importante pour mettre en lumière les entreprises gérés pas des femmes. Cela peut passer par des magazines qui parle d’entrepreneuses, ou tout simplement par une transmission de connaissances, un partage d’expériences, des nouvelles rencontres. Une autre valeur importante pour les entrepreneuses est la sororité. En effet, plus les femmes s’aident mutuellement, plus les chances de réussir sont grandes, et de surmonter les obstacles. Des associations existent pour permettre aux femmes d’échanger entre elles, ou de les accompagner dans leurs démarches. De plus, s’isoler en tant qu’entrepreneur peut souvent arriver, et encore plus aux femmes.


Aider les femmes à diriger leurs businesses


Apprendre la gestion de ses tâches et à s’organiser

Lorsque l’on se lance dans l’entreprenariat, il est impératif de bien gérer la gestion de ses tâches. En effet, l’organisation de son entreprise est la clé pour réussir. Mais une femme peut remplir plusieurs rôles à la fois : mère, femme, dirigeante d’une entreprise… Comment faire pour s’organiser autour de ses différentes tâches ? Trouver le juste milieu pour pourvoir s’épanouir peut se révéler difficile. Créer son entreprise isole beaucoup de dirigeants d’entreprise. Homme ou femme, les risques d'heures supplémentaires et d'interruption de projet sont souvent la conséquence d'un isolement professionnel sévère, et c’est pour cela qu'il faut bien être organisée.

Être organisé augmente l'efficacité, augmente la productivité. Cela permet aussi de savoir gérer son emploi du temps, d’organiser de manière optimale sa journée et être capable de gérer son temps de travail. C'est pourquoi, il est important d'apprendre à s'organiser. Être organisé optimise notre temps de travail, nous permet de faire face aux imprévus et développe notre capacité à surmonter les distractions grâce à un horaire efficace. Cela va vous faciliter votre vie quotidienne. Vous aurez des journées plus fluides, moins stressante, qui vous permettront de rentrer chez vous le soir plus légère. Cependant, il faut savoir que le procédé n'est pas si simple à mettre en place.

Tout d’abord, pour optimiser votre temps professionnel, essayez d’utiliser des outils bureautiques qui vous permettront de mieux gérer votre temps et vos tâches. La technologie n'est pas seulement utile au travail. Cela vous aide à tirer le meilleur parti de votre temps afin que vous puissiez vous concentrer sur ce qui compte le plus. Par exemple, Excel est utile pour gérer vos suivis. PowerPoint vous donne la possibilité de faire des présentations détaillées. Les outils bureautiques de la suite Microsoft Office nécessitent cependant une formation, pour bien savoir les utiliser. Nous proposons des formations en ligne sur les outils bureautiques, pour vous donner l’occasion de bien gérer votre organisation.

La gestion des tâches s’avère primordial pour qu’une femme entrepreneuse dirige son entreprise avec succès. Parmi les tâches, on peut compter des points clés de votre entreprise, comme par exemple : le service marketing, les ressources humaines, la finance et la comptabilité… Peu importe la taille de votre entreprise, vous serez amenée à superviser ou à faire ses tâches. Il faut donc apprendre à être bon dans la gestion des tâches. Cela peut apparaître difficile si aucune de ses tâches n’est acquise. C’est pourquoi Évo Formation & Consulting met à votre disposition des centaines de formations réunis dans 14 thématiques telles que la gestion d’entreprise, la gestion financière, les RH, le marketing, la création de site web, la bureautique…

Savoir gérer parfaitement la gestion des tâches de votre entreprise vous donnera confiance en vous. En effet, si vous maîtrisez toutes les tâches que vous avez besoin de réaliser, vous serez plus confiante dans ce que vous faites.

De plus, les soft skills, telle que la gestion du stress, la communication, tout ce qui est utile au sein de la vie de l’entreprise peut être apprit. Notre directrice Nadia Loukkal donne des pitchs au sein d’association pour aider les jeunes femmes à développer leurs entreprises et sa gestion des tâches.


Trouver des aides pour aller de l’avant

Un des problèmes qui empêche les femmes dans l’entreprenariat à aller de l’avant, ce sont les aides financières. En effet, les femmes ont plus de mal à accéder aux aides données aux entreprises que les hommes. Une seule aide nationale existe, et c’est le Fonds de Garantie des Initiatives Féminines (FGIF), qui permet d’obtenir plus facilement des crédits bancaires pour mener à bien les activités entrepreneuriats. Des réseaux ont été créés aussi pour regrouper les femmes dirigeantes d’entreprises. Il existe par exemple des associations, pour accompagner les entrepreneuses dans leurs démarches, ou les aider à sortir de l’isolement que l’entrepreneuriat peut causer.

Des concours sont aussi mis en place pour leur permettre une meilleure visibilité. On peut citer par exemple le Prix de l'Entrepreneure Responsable, ou encore la Bourse Création d'entreprise Michelle Maugain, ou le Prix de la Femme Entrepreneure Numérique. Pour aller de l’avant, vous pouvez faire appel à des professionnels pour vous former. Vous avez aussi la possibilité de vous former chez vous, car ici à Évo Formation & Consulting, nous vous offrons la possibilité de suivre des cours 100 % en e-Learning.


Pour conclure, être une femme dans le monde de l’entreprise peut s’avérer difficile, mais il ne faut pas baisser les bras maintenant. Un grand bout de chemin a été parcouru. Les préjugés sur les femmes cheffes d’entreprises persistent. Mais ils ne doivent pas nous arrêter, car ils ne sont qu’une barrière psychologique. Il est important de développer sa capacité à gérer son organisation, et à apprendre la gestion des tâches de l’entreprise. Nous avons maintenant à notre disposition des programmes et aides qui facilitent les femmes à rentrer dans le monde de l’entreprenariat. Vous pouvez faire appels à des professionnels pour gérer votre entreprise ou la créer, comme Évo Formation & Consulting. Nous pouvons vous former sur tous les départements de l'entreprise, de sa fondation au marketing, en passant par les RH, la bureautique ou encore le service comptable. De plus, les formations sont 100 % en e-Learning, ce qui facilite l’apprentissage, et permet à tout le monde de suivre la formation à leur rythme.Les femmes sont nombreuses aujourd’hui à se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat. En effet, elles sont 200 000 chaque année à créer leurs entreprises. Elles constituent une vraie force économique sur qui on peut compter. Les chiffres ne font que d’augmenter au fils des années, mais certaines entreprises ont du mal à se lancer. Cela peut être dû aux préjugés que les entrepreneuses entendent, ou aux difficultés d’organisation, car la gestion des tâches peut s’avérer difficile. Il peut être aussi difficile d’accumuler plusieurs rôles à la fois, comme celui de mère, dirigeante d’entreprise, et femme…

Et pourtant, les femmes entrepreneurs sont la catégorie d'entrepreneurs qui connaît la croissance la plus rapide au monde.

Nous vous donnons tout ce qu’il faut savoir et faire pour réussir comme un homme.

Devenir entrepreneuse : un vrai challenge


Se battre contre les préjugés

Nous avons tous déjà entendu des remarques sur la place de la femme dans une entreprise. Si le XXIème siècle nous a bien apprit quelque chose, c’est que les femmes ont leurs places à la tête d’une entreprise. En 2020, sur dix personnes qui créaient une entreprise individuelle en France, quatre étaient des femmes. (Étude « Un nouveau record de créations d’entreprises en 2020 malgré la crise sanitaire », Insee, février 2021) Ce chiffre est plutôt encourageant, mais d’autres montrent que les femmes ont de vrais obstacles à surmonter, tout cela basée, sur les préjugés. En 2019, le Conseil national du numérique (CNNum) a déclaré que les femmes étaient sous-représentées dans les startups. Selon une étude réalisée en 2018 par SISTA, un collectif de femmes entrepreneures et investisseuses, en partenariat avec le Boston Consulting Group, les femmes fondatrices sont 30 % moins susceptibles de lever des capitaux que les hommes fondateurs, et les femmes ne représentent que 9 % des fondateurs de startups. Fait intéressant, l'étude a également révélé que les start-ups créées par des femmes rapportent 2,5 fois plus aux investisseurs que les startups fondées par des hommes. Les femmes décident de créer une entreprise aujourd’hui pour diverses raisons. Actuellement 82 % des femmes dans la population active ont déjà envisagé créée leur propre entreprise, contre 86% pour les hommes. Certaines femmes veulent créer une entreprise pour donner plus de sens à leur vie. 60 % considèrent que l’on peut utiliser l’entrepreneuriat pour changer la société. Cela s’explique lorsque l’on regarde les chiffres actuels.

Certaines aussi se sentent ralentis par l’impression de manquer de crédibilité quand elles décident d’essayer l’entreprenariat. Elles peuvent craindre de ne pas être pris au sérieux par la société et les hommes. La plupart du temps, les femmes qui gèrent leurs entreprises, ont le droit à des réflexions sur leurs vies personnelles, comme qu’elles négligent leurs familles ou leurs amis. Il existe donc bien des stéréotypes qui sont une source de différence de traitement entre entrepreneuse et entrepreneur. Ces clichés deviennent une barrière psychologique, alors que nous avons aujourd’hui accès aux mêmes ressources que les hommes pour réussir dans l’entreprenariat. Certaines théories démontrent que les femmes n’ont pas assez confiance en elle, car elles souffrent du « syndrome de l’imposteur ». Le syndrome de l’imposteur se traduit par le sentiment de ne pas mériter sa place, et de douter de sa personne et de ses compétences. L’entreprenariat est une activité qui est accessible pour tous, et la seule chose qui freine les femmes sont les préjugés. De plus, dans les pays économiquement plus développés, les femmes entrepreneures sont plus représentés dans les secteurs d’activité correspondant aux stéréotypes féminins. En effet, plus de femmes sont présentes dans le secteur de l’habillement que dans celui du bâtiment par exemple.

Par ailleurs, dans le monde une entreprise sur trois est détenue par une femme. Dans certains pays comme le Vietnam, les Philippines, la Thaïlande, la Malaisie, le Pérou, et l’Indonésie, les femmes sont plus présentes que les hommes dans l’entreprenariat, selon le rapport 2015-2016 du Global Entrepreneurship Monitor. Une bonne nouvelle est que les efforts et les programmes, mis en place dans le monde pour pousser les femmes dans l’entreprenariat, sont efficaces depuis plusieurs années.

Les études menaient sur l’entreprenariat ont tendance à analyser et critiquer les femmes, surtout leurs comportements. Ils se concentrent sur les « défauts », tels que le manque de confiance des entrepreneuses au lieu d’analyser l’environnement qui causent ces défauts.

Il faut donc oser se lancer dans l’entreprenariat, car aucune raison n’est valable !


Mettre en valeur l’entreprenariat féminin

Pour que les femmes se projettent dans le partenariat, il faut mettre en lumière les femmes entrepreneurs qui réussissent. Montrer des exemples de réussite de femmes peut promouvoir l'entrepreneuriat ou des programmes de reprise d'entreprise. Apprécier leur présence peut encourager les femmes à créer une entreprise et leur montrer que c'est possible et disponible. Comme dit précédemment, les femmes sont souvent exclues des domaines où les stéréotypes masculins l’emportent. Par exemple, les domaines du bâtiment, des biens et des équipements sont majoritairement masculins. En 2019, les femmes ne représentaient que 7,7 % des chefs d'entreprise du secteur du bâtiment. Des observations similaires ont été faite dans les secteurs du pétrole, de la maintenance, des équipements sportifs et de la technologie. Il est donc important de représenter les femmes dans ces secteurs, pour donner la chance à celles qui le veulent de les rejoindre. Mettre en avant l’entreprenariat féminin, c’est aussi permettre d’avoir l’égalité hommes-femmes. Si on vous dit entreprenariat, dans l’esprit collectif, l’entrepreneur est un homme. Il ne faut pas oublier que c’est depuis seulement 30 ans que les proportions de femmes cheffes d’entreprises augmentent. En 1987, les femmes étaient 29% aux commandes d’une entreprise. Il est ainsi important de changer cela en mettant en avant des femmes à la tête d’entreprise. De plus, encourager les femmes à créer des entreprises aident à la création d’emploi dans le monde, et à réduire les inégalités au travail.

La promotion entrepreneuriale est une étape importante pour mettre en lumière les entreprises gérés pas des femmes. Cela peut passer par des magazines qui parle d’entrepreneuses, ou tout simplement par une transmission de connaissances, un partage d’expériences, des nouvelles rencontres. Une autre valeur importante pour les entrepreneuses est la sororité. En effet, plus les femmes s’aident mutuellement, plus les chances de réussir sont grandes, et de surmonter les obstacles. Des associations existent pour permettre aux femmes d’échanger entre elles, ou de les accompagner dans leurs démarches. De plus, s’isoler en tant qu’entrepreneur peut souvent arriver, et encore plus aux femmes.


Aider les femmes à diriger leurs businesses


Apprendre la gestion de ses tâches et à s’organiser

Lorsque l’on se lance dans l’entreprenariat, il est impératif de bien gérer la gestion de ses tâches. En effet, l’organisation de son entreprise est la clé pour réussir. Mais une femme peut remplir plusieurs rôles à la fois : mère, femme, dirigeante d’une entreprise… Comment faire pour s’organiser autour de ses différentes tâches ? Trouver le juste milieu pour pourvoir s’épanouir peut se révéler difficile. Créer son entreprise isole beaucoup de dirigeants d’entreprise. Homme ou femme, les risques d'heures supplémentaires et d'interruption de projet sont souvent la conséquence d'un isolement professionnel sévère, et c’est pour cela qu'il faut bien être organisée.

Être organisé augmente l'efficacité, augmente la productivité. Cela permet aussi de savoir gérer son emploi du temps, d’organiser de manière optimale sa journée et être capable de gérer son temps de travail. C'est pourquoi, il est important d'apprendre à s'organiser. Être organisé optimise notre temps de travail, nous permet de faire face aux imprévus et développe notre capacité à surmonter les distractions grâce à un horaire efficace. Cela va vous faciliter votre vie quotidienne. Vous aurez des journées plus fluides, moins stressante, qui vous permettront de rentrer chez vous le soir plus légère. Cependant, il faut savoir que le procédé n'est pas si simple à mettre en place.

Tout d’abord, pour optimiser votre temps professionnel, essayez d’utiliser des outils bureautiques qui vous permettront de mieux gérer votre temps et vos tâches. La technologie n'est pas seulement utile au travail. Cela vous aide à tirer le meilleur parti de votre temps afin que vous puissiez vous concentrer sur ce qui compte le plus. Par exemple, Excel est utile pour gérer vos suivis. PowerPoint vous donne la possibilité de faire des présentations détaillées. Les outils bureautiques de la suite Microsoft Office nécessitent cependant une formation, pour bien savoir les utiliser. Nous proposons des formations en ligne sur les outils bureautiques, pour vous donner l’occasion de bien gérer votre organisation.

La gestion des tâches s’avère primordial pour qu’une femme entrepreneuse dirige son entreprise avec succès. Parmi les tâches, on peut compter des points clés de votre entreprise, comme par exemple : le service marketing, les ressources humaines, la finance et la comptabilité… Peu importe la taille de votre entreprise, vous serez amenée à superviser ou à faire ses tâches. Il faut donc apprendre à être bon dans la gestion des tâches. Cela peut apparaître difficile si aucune de ses tâches n’est acquise. C’est pourquoi Évo Formation & Consulting met à votre disposition des centaines de formations réunis dans 14 thématiques telles que la gestion d’entreprise, la gestion financière, les RH, le marketing, la création de site web, la bureautique…

Savoir gérer parfaitement la gestion des tâches de votre entreprise vous donnera confiance en vous. En effet, si vous maîtrisez toutes les tâches que vous avez besoin de réaliser, vous serez plus confiante dans ce que vous faites.

De plus, les soft skills, telle que la gestion du stress, la communication, tout ce qui est utile au sein de la vie de l’entreprise peut être apprit. Notre directrice Nadia Loukkal donne des pitchs au sein d’association pour aider les jeunes femmes à développer leurs entreprises et sa gestion des tâches.


Trouver des aides pour aller de l’avant

Un des problèmes qui empêche les femmes dans l’entreprenariat à aller de l’avant, ce sont les aides financières. En effet, les femmes ont plus de mal à accéder aux aides données aux entreprises que les hommes. Une seule aide nationale existe, et c’est le Fonds de Garantie des Initiatives Féminines (FGIF), qui permet d’obtenir plus facilement des crédits bancaires pour mener à bien les activités entrepreneuriats. Des réseaux ont été créés aussi pour regrouper les femmes dirigeantes d’entreprises. Il existe par exemple des associations, pour accompagner les entrepreneuses dans leurs démarches, ou les aider à sortir de l’isolement que l’entrepreneuriat peut causer.

Des concours sont aussi mis en place pour leur permettre une meilleure visibilité. On peut citer par exemple le Prix de l'Entrepreneure Responsable, ou encore la Bourse Création d'entreprise Michelle Maugain, ou le Prix de la Femme Entrepreneure Numérique. Pour aller de l’avant, vous pouvez faire appel à des professionnels pour vous former. Vous avez aussi la possibilité de vous former chez vous, car ici à Évo Formation & Consulting, nous vous offrons la possibilité de suivre des cours 100 % en e-Learning.

Pour conclure, être une femme dans le monde de l’entreprise peut s’avérer difficile, mais il ne faut pas baisser les bras maintenant. Un grand bout de chemin a été parcouru. Les préjugés sur les femmes cheffes d’entreprises persistent. Mais ils ne doivent pas nous arrêter, car ils ne sont qu’une barrière psychologique. Il est important de développer sa capacité à gérer son organisation, et à apprendre la gestion des tâches de l’entreprise. Nous avons maintenant à notre disposition des programmes et aides qui facilitent les femmes à rentrer dans le monde de l’entreprenariat. Vous pouvez faire appels à des professionnels pour gérer votre entreprise ou la créer, comme Évo Formation & Consulting. Nous pouvons vous former sur tous les départements de l'entreprise, de sa fondation au marketing, en passant par les RH, la bureautique ou encore le service comptable. De plus, les formations sont 100 % en e-Learning, ce qui facilite l’apprentissage, et permet à tout le monde de suivre la formation à leur rythme.

2 vues0 commentaire
ÉVO Formation & Consulting

ÉVO FORMATION & CONSULTING

Sans titre-1.png
Nos
coordonnées

Adresse : 32 Rue Francine Fromont 69120 Vaulx-en-Velin

E-mail : contact@evo-formation.com

Tél :  09 87 14 69 53

Mobile :  06 60 77 34 97

 

Cliquez ici pour nous trouver

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône
bottom of page